Communiqué Glyphosate

Communiqué de EELV 91 le 31 mai 2018

EELV 91 condamne l’absence remarquée des députés de l’Essonne lors de la séance de vote sur l’interdiction du glyphosate, et l’irresponsabilité environnementale et sociale de la loi « alimentation »

Le glyphosate, produit par l’entreprise Monsanto, est un herbicide au cœur de plusieurs scandales, l’industrie agro-alimentaire ayant régulièrement retouché des études d’impact sur l’environnement, sur la santé des utilisateurs et sur celle des populations.
Le président de la République avait annoncé qu’il serait interdit dans moins de 3 ans, le temps de trouver des alternatives. Contrairement à ce qu’affirment la FNSEA et le lobby de l’agriculture chimique, des alternatives efficaces existent et sont appliquées depuis des années par les agriculteurs « bio » …
Reprenant les arguments matraqués par les lobbys de la chimie, le ministre de l’agriculture s’est appliqué à trahir cet engagement. Plusieurs députés avaient proposé un amendement permettant d’interdire cette substance dans moins de trois ans avec des possibilités de dérogations.
Cela alors que L’interdiction du glyphosate permettrait de restaurer le vivant dans nos cours d’eau et nos sols et de remettre la science agronomique au cœur des pratiques agricoles.
En séance le 29 mai, cet amendement a été repoussé par 63 voix contre 20. Si les députés communistes, insoumis et socialistes qui se revendiquent pourtant de l’écologie avaient été présents, cet amendement aurait pu être adopté.
http://www2.assemblee-nationale.fr/…/(legislat…/15/(num)/713

Les écologistes essonniens notent que 9 député.e.s sur 10 de notre département n’ont pas jugé utile d’être présents pour ce vote et que Marie Guévenoux, seule présente, a voté contre cet amendement. Nos député.e.s démontrent ainsi leur désengagement quant à la protection de l’environnement et à la santé de leurs concitoyens.

Ce mercredi 30 mai, les député.e.s étaient présents en nombre pour voter la loi « alimentation » … dont le titre exact est « loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable » … Un titre bien éloigné de la réalité d’un texte duquel, sous la pression énorme des lobbys de la chimie et de l’agriculture industrielle, ont été écartés la totalité des amendements en faveur d’une meilleure protection animale et d’une réduction des pesticides dans l’agriculture …. Une loi votée sans broncher par la quasi-totalité des députés essonniens présents.
http://www2.assemblee-nationale.fr/…/%28le…/15/%28num%29/729

A l’heure où communes et intercommunalités multiplient les initiatives locales pour développer l’agriculture, le maraichage bio et les circuits courts de distribution en Essonne, ce soutien unanime des député.e.s à l’agriculture chimique et dévoreuse d’aides publiques est une bien mauvaise nouvelle.


Agenda

Pas pour le moment

Brèves