SIREDOM : Xavier Dugoin doit rendre des comptes !

Comme tou.te.s les essonnien.ne.s, nous avons appris que les comptes du SIREDOM, deuxième syndicat de France en charge de collecte et traitement des déchets, regroupant 175 communes en Essonne et en Seine-et-Marne, soit 900 000 habitants, sont en dette de près de 50 millions d’€.

Cette dette colossale ne doit rien au hasard et n’est hélas pas une découverte pour les dirigeants de ce syndicat. Elle est la conséquence de la gestion hasardeuse conduite par Xavier Dugoin, qui a été président du
SIREDOM de 1993 à 1999, puis de 2014 à 2020. Rappelons ici que sa carrière a débuté en 1986 (et interrompue quelques années à la suite d’autres déboires judiciaires), qu’il a été député, conseiller général, maire, président du Conseil général, sénateur … et qu’il est aujourd’hui encore maire-adjoint à Mennecy et président (depuis 2008) du SIARCE (Syndicat Intercommunal d’Aménagement, de Réseaux et du Cycle de l’Eau).

Pour l’heure : Deux condamnations au tribunal administratif à l’été 2020, avec une pénalité de 7 M€ à payer, un rapport de la chambre régionale des comptes, des factures non-payées au Siredom par quelques grandes agglomérations, l’intervention de la brigade financière dans les locaux : les signaux d’alerte étaient nombreux et ont, heureusement, conduit à l’éviction de Mr Dugoin de la présidence lors de l’Assemblée Générale du 01
octobre 2020, et à l’élection d’Olivier Thomas, maire de Marcoussis.
Celui-ci confirme que les réalités du SIREDOM, ce sont : 60 millions d’euros de sous-financement, 32 millions d’euros de dette avec des intérêts qui vont s’y ajouter, l’absence de comptabilité analytique, et un budget insincère depuis des années.

En toute logique et en toute justice, la cour des comptes exige le remboursement intégral de la dette de 50 millions d’€ aux administrés des 175 communes concernées.

Nous écologistes, dénonçons fermement ce manquement grave à la bonne gestion de l’argent public quand il est demandé tant d’efforts aux citoyennes et citoyens pour lutter contre la crise sanitaire, le réchauffement climatique, l’épuisement des ressources.

Enfin, pour répondre aux enjeux écologiques, le SIREDOM doit également changer de politique. Le SIREDOM a longtemps pratiqué un dumping sur le prix de la tonne afin d’attirer de nouvelles communes. Ce qui a fonctionné mais a eu pour conséquence d’affaiblir les capacités financières du SIREDOM. Cela, tout en maintenant la profitabilité de la Semardel (prestataire pour la collecte des déchets). C’est une erreur stratégique non seulement financière, mais également écologique. Dans l’optique de Xavier Dugoin, travailler à la prévention des déchets et à leur valorisation pesait moins dans les priorités que l’accroissement des volumes traités. C’est aussi cette logique « mortifère » que le nouvel exécutif va devoir contrer.

Nous exigeons que les responsabilités de ce désastre soient recherchées et sanctionnées et appelons à la plus grande vigilance des services de l’Etat sur la gestion du SIARCE dont Mr DUGOIN a la charge.

Sonia Roisin et Christian Soubra
Co secrétaires EELV 91


Agenda

Pas pour le moment

Brèves